La citerne – 24ème division

Les visiteurs prennent souvent ce petit édifice de pierre blonde pour une tombe mais il s'agit en fait de la  citerne qui a donné son nom au chemin qu'elle borde. Cadastre de 1888 Dans le Procès verbal de l'estimation du domaine de 1803, cette construction est décrite comme "un regard ou un réservoir revêtu de maçonnerie ...

La maison des Jésuites (ca. 1685-1820)

La maison qui se trouvait encore dans le domaine du Mont-Louis en 1804, au moment de l'ouverture du cimetière, avait été construite entre 1682 et 1685 grâce aux largesses de Louis XIV envers son confesseur le Révérend Père de La Chaise. La maison en 1685, extrait d'une gravure des Pérelles En 1803, quand Louis Baron Desfontaines ...

Brève histoire du Mont-Louis en quelques cartes

Les cartes anciennes sont des aides précieuses pour comprendre l'évolution d'un lieu. Du fait de sa relative proximité avec Paris, le Mont-Louis a la chance de figurer sur un certain nombre de cartes de la capitale et de ses environs éditées aux XVIIème et XVIIIème siècles. Plan de Jouvin de Rochefort, 1672 Voila à quoi ressemble ...

Joseph Ignace Guillotin (1738-1814) – D8 (tombe disparue)

Ce que l’on sait et ce que l’on croit savoir Joseph Ignace Guillotin est mort au 209 de la rue Saint-Honoré à Paris le 26 mars 1814 d’un anthrax à l’épaule gauche à l’âge de 75 ans. La maison est toujours visible.  . Il a été inhumé au Père-Lachaise le 28 mars - deux jours après son décès, ...