Ceci est un blog personnel visant à présenter mes recherches et découvertes sur le cimetière du Père-Lachaise.

Après mûre réflexion, devant l’ampleur de la tâche et ne souhaitant pas empiéter sur les plates bandes de mes collègues taphophiles, j’ai décidé de me concentrer sur les 20 premières années d’existence du cimetière et de tenter de répondre aux questions suivantes:

  • comment a-t-on transformé un terrain, escarpé et principalement consacré au maraichage en 1804, en ce qui allait devenir le modèle du cimetière moderne dans le monde occidental du XIXème siècle?
  • comment le cimetière a-t-il été loti au cours de ses 20 premières années d’existence?
  • reste-t-il encore des vestiges du domaine des Jésuites?

Je profiterai aussi de ce blog pour mettre en ligne quelques unes de mes enquêtes, ayant abouti ou non, visant à retrouver ou à localiser la tombe de tel ou tel personnage. Et si je peux, je tordrai le cou à quelques unes des légendes qui entourent le Père-Lachaise au passage.

Les publications ne seront pas régulières puisque je ne publierai que des informations nouvelles et documentées qui impliquent toujours des recherches parfois longues et souvent laborieuses. Je vous demande donc un peu d’indulgence quant au rythme de mes publications.

Bonne lecture.

Marie


Pour toute question ou suggestion, n’hésitez pas à me contacter en utilisant le formulaire ci-dessous.

8 Comments
  • Pénin
    mars 28, 2016

    Enfin en ligne ! Un grand bravo Marie pour ce remarquable travail de fond qui n’avait jamais été entrepris. Nul doute que les amoureux du Père-Lachaise apprécieront le partage de ce labeur de fourmi basé sur des recherches d’une grande rigueur.
    Même s’il est vrai que quand « on aime, on ne compte pas », apporter toutes informations précises, ignorées ou oubliées de tous, a demandé un investissement temps colossal, et il fallait bien toute ta passion et toute volonté pour ne pas lâcher prise face aux difficultés de terrain et de documentation.
    Longue vie à ce blog avec le succès qu’il mérite. Une belle aventure qui commence dont j’ai déjà hâte de connaître la suite.
    Marie-Christine Pénin

  • Philippe LANDRU
    mars 29, 2016

    Le voici enfin, le site qui va révolutionner la connaissance de la topographie du Père Lachaise et réparer toutes les bêtises que l’ignorance et la duplication ont régulièrement confortées ! Pour le coup : un site original sur un sujet dont personne ne s’est jamais vraiment encore emparé. Les premiers articles sont de grande qualité, et le simple petit topo sur Guillotin montre à quelle niveau de précision et de rigueur méthodologique la barre est mise, ce qui va agréablement nous changer ! Comme dirait l’autre « ya plus qu’à » : on attend que ça !

  • Emeline Dessenne
    avril 2, 2016

    Je n’en ai pas terminé la lecture mais bravo pour le site: beau et vaste travail, précis et joliment documenté.
    Un vrai plaisir!

  • Catherine
    avril 7, 2016

    Merci pour ce partage passionnant.
    Comment s’abonner ?

    • Marie Beleyme
      avril 7, 2016

      Bonjour Catherine,
      Pour s’abonner, il vous suffit de cocher la case « Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par email. » Cette case se trouve en bas de chaque article, juste après la zone réservée aux commentaires.
      C’est vrai que l’option est discrète. Je vais tâcher de remédier à ce problème dans les jours à venir.

  • Supère LACHAISE
    novembre 1, 2016

    Bonjour et félicitation….je vais pouvoir « survoler » ce site avec joie. Merci !

    • Marie Beleyme
      novembre 2, 2016

      Merci beaucoup! Et n’hésitez pas à me corriger si vous notez des erreurs.

  • Langeard Jean
    avril 2, 2017

    Félicitations à Marie Beleyme ! Merci d’avoir conçu des notices intéressantes agrémentées de dessins anciens et de belles photos dans son article « 15 tombes remarquables en 1813 ».
    Je me suis intéressé surtout à la tombe du pasteur Jean-Frédéric Mestrezat (1760-1807) qui revêt un intérêt historique à plusieurs égards :
    – La tombe du pasteur Mestrezat forme, dans le cimetière, un espace de mémoire avec les tombes toutes proches des pasteurs Marron (1734-1832) et Rabaut-Pommier (1744-1820) qui furent ensemble et avec le pasteur Mestrezat, les 3 premiers pasteurs de la toute nouvelle Eglise Réformée de Paris établie et reconnue en 1802 par l’Etat, après 3 siècles d’éviction et de clandestinité.
    – Jean-Frédéric Mestrezat a été le premier pasteur protestant enterré au Père Lachaise.
    – La tombe de Jean-Frédéric Mestrezat, mort en 1807, témoigne de l’extra-ordinaire nouveauté que représentait, à l’époque, la présence dans un même cimetière public de tombes de défunts de religions différentes, conséquence du récent décret signé par Napoléon Bonaparte Premier Consul et qui stipulait : « chaque citoyen a le droit d’être enterré quelle que soit sa race ou sa religion ».
    Jean Langeard, 2-4-2017

Laisser un commentaire