Louise de Lorraine: une reine de France au Père-Lachaise

Louise de Lorraine par Jean Rabel, ca 1575. BNF, Estampes, Rés. Na 22 Une rapide recherche sur Internet indique à tout curieux que Louise de Lorraine, veuve d'Henri III, a un temps reposé au Père-Lachaise avant son transfert en grande pompe à Saint-Denis le 16 janvier 1817, sur ordre de Louis XVIII. Seulement voilà, on ...

Chemin de la Guérite: d’où vient le nom?

Je ne m'étais jamais posé la question de savoir pourquoi le chemin à la frontière des 31ème, 32ème et 36ème divisions portait ce nom: pour moi l'affaire était entendue car près de la porte de la Réunion - qui se trouve à une centaine de mètres - il y a effectivement une guérite, petit bâtiment ...

Léonard Alexis Autier, dit Léonard (ca. 1750 – 1820) – D52 (tombe disparue)

Entre décembre 1819 et juin de l'année suivante, la 52ème division actuelle, alors appelée "pièce de la cave" est lotie de tombes exclusivement temporaires. Parmi une liste de noms plus ou moins inconnus, j'ai eu la surprise de tomber sur un patronyme familier. Dans le Registre journalier des inhumations, on peut lire que le 25 mars ...

Mais où fut donc inhumée Adélaïde Paillard de Villeneuve?

Une énigme qui perdure Si ce nom ne vous est pas familier, cela n'a rien de surprenant: Adélaïde Paillard de Villeneuve n'a aucun titre de gloire si ce n'est celui d'être la première personne à figurer dans les Registres des inhumations. Elle a donc le privilège d'être la première défunte identifiée à reposer au Père-Lachaise, non ...

François Simmonet de Coulmiers (1741-1818) – D51 (tombe disparue)

Né à Dijon le 30 septembre 1741, il appartenait à l'ordre des chanoines de Prémontré et fut le dernier abbé régulier de Notre-Dame-D'Abbécour (Yvelines) avant que celle-ci ne soit détruite à la Révolution. En 1789 justement, Coulmiers est représentant du clergé aux États-Généraux. Il est député à l'Assemblée Nationale Constituante jusqu'en 1791. "l signa l'abandon des ...

Le mausolée Demidoff

Elizaveta Alexandrovna Stroganova (francisé en Stroganoff ou Strogonoff; 1779-1818), descendante d'une lignée d'industriels russes ayant fait leur fortune dans le commerce du sel et des fourrures, épousa en 1795 Nikolai Nikitich Demidov (Demidoff; 1773-1828). Ce dernier était lui aussi issu d'une grande dynastie industrielle: à la fin du XVIIIème siècle, les usines Demidov produisaient 40% ...

Avenue Feuillant: d’où vient le nom?

J'ai longtemps cru que l'avenue Feuillant tirait son nom de l'ordre monastique des Feuillants ou bien même du Club des Feuillants, l'un de ses membres rescapé des la guillotine ayant peut-être été inhumé dans les parages. Il n'en est rien... L'avenue Feuillant est figurée en rouge, de même que les divisions limitrophes. Source: https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=52006523 Mme Feuillant, ...

15 tombes remarquables en 1813

Point de Jim Morrison, d'Oscar Wilde ou d'Édith Piaf alors qui étaient les stars du Père-Lachaise en 1813? Ce qui nous intéresse aujourd'hui, ce sont les tombes remarquables indiquées sur le plan établi par Alexandre-Théodore Brongiart en 1813. 15 numéros, notés en haut à droite du plan ci-dessus, correspondent à 15 monuments ou groupes de monuments ...

Les premières inhumations

Le cimetière de l'Est, dit du Père-Lachaise, ouvre le 21 mai 1804. Dès les premiers mois d'existence du cimetière, trois types d'inhumations sont proposés aux Parisiens du quart nord-est de la capitale. la tranchée gratuite ou fosse commune la fosse individuelle temporaire: 50 francs pour une durée de 5 ans renouvelable. la concession à perpétuité: ...